21 mars 2016

DIY MON ATTRAPE-REVES


   Aujourd'hui, avant de vous montrer mon DIY, je vais un peu vous parler des légendes amérindiennes. Plus particulièrement celles qui concernent l'attrape-rêves. C'est un objet très répandu, qui est devenu surtout décoratif.  Mais il a, au départ, une vraie histoire (plusieurs même) et une réelle utilité, pour peu qu'on y croit un minimum évidemment ;)

   Toutes convergent à peu près dans le même sens : il sert soit à capturer les mauvais rêves pour les détruire et laisser les bons nous atteindre, soit, au contraire, à capturer les bons rêves pour les garder près de nous et laisser s'échapper les mauvais rêves pour les éloigner.


J'ai sélectionné pour vous quelques légendes que je vous laisse découvrir ici :

Chez les Lakota, c'est l'esprit de la sagesse Iktome, sous la forme d'une araignée, qui a offert un attrape-rêves à un vieux sage, qui l'a lui-même ensuite ramené dans sa tribu.


En tissant une toile autour d'un cercle de saule décoré (que le sage avait apporté en offrande), l'araignée discute du cycle de la vie avec le vieux sage. À la fin de la discussion, elle lui tend le cercle tissé et lui explique que l'objet va aider son peuple à atteindre ses objectifs en employant correctement leurs idées, leurs rêves et leurs visions. La toile retient les bonnes visions et le trou dans la toile laisse s'échapper les mauvaises visions.

Chez les Cheyenne c'est une maman qui a fabriqué un attrape-rêves pour sa fille qui dormait mal. La petite fille raconte un mauvais rêve à sa maman, elle ne comprend pas cette vision qui lui fait peur. Sa maman lui explique donc qu'il s'agit seulement d'un rêve et que le corbeau qu'elle voit dans son rêve est une ombre. Pour permettre à sa fille de ne faire que des rêves avec "des ombres blanches" elle lui fabriqua donc un filet rond pour pêcher les rêves dans le lac de la nuit. L'objet est magique, il distingue les rêves des cauchemars et ne retient que les rêves. La maman fabriqua des attrape-rêves pour tous les enfants du village. L'objet est agrémenté de décorations chères à chacun des enfants, plus le filet est décoré, plus il est puissant, les enfants gardent donc le même attrape-rêves toute leur vie pour ne jamais cesser de l'enrichir.

Chez les Chippewa  c'est, comme chez les Lakota, une araignée qui a offert ce cadeau à une vieille dame. Nokomis, la vieille dame, regardait régulièrement la même araignée tisser sa toile. Un jour son petit fils arriva et essaya de tuer l'araignée. Nokomis l'en empêcha. Pour remercier la vieille dame de lui avoir sauvé la vie, l'araignée tissa  pour elle une toile magique. La toile laissera glisser les rêves par le trou, ainsi ils atteindront Nokomis. Les mauvais rêves, eux, seront capturés dans la toile et ne viendront pas troubler le sommeil de la vieille dame.

Chez les Micmacs c'est encore une histoire d'araignée et de grand-mère. Pendant que la vieille dame tissait elle entendit pleurer. C'était une araignée qui pleurait dans un coin car les gens avaient peur d'elle et disaient qu'elle était inutile. La grand-mère, pour rendre l'araignée utile et la consoler, lui dit de tisser des toiles au-dessus des couchages des gens. La toile capturera les mauvais rêves jusqu'au lever du jour, où ils seront brûlés par le soleil.

J'ai résumé plusieurs légendes que j'ai trouvé sur internet, mais dans l'ensemble ce site résume assez bien tout ce que j'ai pu trouver ailleurs.


   D'après les légendes, la base de tous ces attrape-rêves est une toile circulaire avec un trou au milieuÀ partir de là, les possibilités sont assez vastes, on peut le décorer d'objets qu'on aime pour renforcer sa puissance et/ou de plumes pour mieux retenir les rêves, etc.
Voilà quelques croquis que j'ai fait avant de décider quelle forme aurait mon attrape-rêves.

- Le premier est très doux, beaucoup de plumes, de rubans, des couleurs nudes.

- Le green circle fait très "nature", il a un tissage classique et est composé de feuilles et de pierres (je pense essayer de le faire pour mon balcon).

- Le magic sleep représente les "Reliques de la Mort"oui Harry Potter c'est la vie, j'aimais bien le côté très magique de celui-ci. Il est assez original dans sa forme, mais peut-être un peu trop agressif pour un objet censé protéger et rassurer.

- Le blue dream a plus un but décoratif, il ne colle pas particulièrement aux légendes, mais j'aime beaucoup cette forme qui change des attrape-rêves qu'on a l'habitude de voir.

- Et le dernier représente la nuit et la magie de la lune, il a un design plus enfantin avec des étoiles et des perles.

J'ai opté pour Soft Night, car c'est celui qui allait le mieux avec l'idée que je me fais d'un attrape-rêves.


SHOPPING :

- Un cercle en bois
- Plusieurs types de rubans et fils
- Du masking tape
- Des plumes
- Un pistolet à colle
- Des bouts de bois secs
- De la peinture rose gold
- Un grelot






LES ÉTAPES :

- Peindre le bout de quelques plumes en rose gold et faire la même chose avec le grelot. Laisser sécher quelques minutes. (Il vaut mieux mettre 2 couches de peinture sur le grelot).

- Fixer les bouts de bois avec de la laine fine ou du fil de la couleur du bois. J'ai renforcé les fixations avec un pistolet à colle, mais c'est facultatif.

- Créer une toile avec du fil épais (ou laine très fine).

- Fixer les plumes au bout des rubans à l'aide du masking tape.

- Attacher les rubans à différents endroits du cercle.

- Avec un pistolet à colle, fixer plusieurs petites plumes derrière le cercle pour créer une sorte de bouquet. Je pense que vous pouvez utiliser de la colle liquide forte si vous n'avez pas de pistolet à colle.

- Suspendre un grelot au bout d'un fil et l'attacher en haut du cercle. Ajouter un ruban qui servira à suspendre l'attrape-rêves.


   J'ai choisi ces couleurs car je savais qu'elles ressortiraient bien sur le mur taupe, mais attention si vous avez un mur blanc, il risque de ne pas trop se voir donc n'hésitez pas à adapter les couleurs ;)

Voilà le résultat final :



7 commentaires :